top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCamille

Comment vous sentir bien en 2022

Dernière mise à jour : 17 janv. 2022


Groupe de personnes qui traverse la place Vendôme.

C’est quoi votre truc à vous ? Votre truc pour vous sentir bien, vraiment bien ? Moi c’est de faire l’école buissonnière de ma liste de trucs à faire, des agitations extérieures, des tempêtes mentales, des injonctions et des contraintes du monde (et qu’est-ce qu’il y en a en ce moment des contraintes !), de casser la routine, de tout envoyer balader... en tout cas pour quelques heures.


Attention, avoir une routine c’est aussi essentiel pour se sentir bien, mais c’est comme tout, c'est une question d'équilibre entre routine et fantaisie. Et je reviens toujours et encore à cette idée qui est présente dans toutes les marches et activités que nous vous proposons que vous, nous, on peut créer, s'offrir et s’ouvrir à des moments extra-ordinaires de manière simple et efficace, sans se ruiner et sans creuser son empreinte carbone !


Faites un pas de côté, un détour ou sortir de la route

Dans ces moments où le gris du ciel et les nouvelles du monde semblent peser un peu plus sur mon âme (oui mon âme!), je sais que je peux compter, pour me sortir de cette torpeur, sur un sursaut intérieur qui prend souvent la forme d’un pas de côté, d’une sortie de route des mes sacro-saintes habitudes.


Ca peut être de choisir de prendre le bus au lieu de prendre le métro, oui je vais mettre 20 minutes de plus... mais quel plaisir de profiter du paysage ! d’autres fois je pars à pied à la dérive, je tourne uniquement dans le rues qui me plaisent sans me soucier de savoir si je ne vais pas finir par tourner en rond. Ou bien encore, c'est décider de me poser dans ce joli parc et de regarder les gens passer pendant plusieurs longues minutes au lieu de simplement le traverser en me dépêchant de rentrer parce que ohlala j'ai encore plein de trucs à faire ! Ou tout bizarrement, c'est soudainement quitter mon bureau et mon après-midi de travail et traîner dans un de ces petits musées étranges que l’on trouve à Paris... ou, et je m'arrêterai là, c'est passer devant une boulangerie et s’offrir en un petit jour ordinaire, celui ressemble à tous les autres jours, une de ces pâtisseries très chères et très sophistiquées, réservées pour les Grands Jours. Et de rentrer chez soi, préparer un thé, choisir ma plus belle assiette et savourer ce petit-chef d’œuvre lentement et religieusement!


Suivez la recette d’un détour réussi

Ces expériences vous semblent étrangères et étranges, mais vous tentent ? Ou au contraire vous pratiquez déjà ces détours ou d'autres similaires et vous savez le bien-être fou qui découle de ces petites escapades de la routine, qu'elles vous permettent de prendre du recul et reprendre le fil de votre quotidien les idées changées. Notez tout de même que dans toute cette folie, il y a quelques lignes directrices à respecter pour un détour réussi:

1. Soyez à l'écoute de la/du punk en vous, cette voix qui vous dit de tout envoyer balader, que y’en a marre et dit merrrrrrde (et pire) au monde !

2. Soyez spontané.e, le détour ou le pas de côté est plus savoureux s’il est improvisé !

3. Mettez-vous en action : se promener, cuisiner, manger, gribouiller, enfiler des perles, siffloter... et si c’est s’asseoir, écouter etc. faites le de manière active. Vous voyez bien la différence entre être assis sur un banc et regarder les plantes, les arbres, les oiseaux, les gens passer, et s’asseoir devant un écran et regarder passivement des images qui bougent....

4. Faites ralentir le temps en étant conscient.e du moment vécu. Pour vous aider à vous ancrer dans l'instant présent vous pouvez essayer ce petit exercice de pleine conscience du 5-4-3-2- (https://neurotouristique.wordpress.com/2019/07/17/methode-5-4-3-2-1/), qui est utilisé pour gérer le stress, mais peu simplement et de manière très efficace permettre de s'ancrer dans le moment présent (ma sœur me l’a fait découvrir pendant les fêtes, elle l’inclut parfois dans ses échauffements de ces cours d’impro, et à présent je le fais souvent lorsque je sors marcher)

5. Facultatif : donnez-vous une limite de temps. Si c’est trop compliqué de tout lâcher pour faire un détour, dites-vous je sors que 30 minutes ou je danse comme un. taré.e tout.e seul.e dans mon salon que pendant 20 minutes et je fais en sorte d’être vraiment là pour ces 20, 30 ou 45 minutes.


Alors chiches ? Prêt.e.s à vous éclater en 2022 ?

Alors voilà pour 2022 je vous invite, je nous invite (une invitation est plus tellement plus douce qu’une résolution) à nous accorder régulièrement des « détours », « sortie de route » ou « pas de côté ». Si personne ne peut vraiment prévoir de qui arrivera en cette année 2022 de bien ou en de moins bien, nous avons le pouvoir de veiller et de cultiver notre liberté, en prenant le temps de tout envoyer balader... ne serait-ce que pendant une heure ou deux ! Vous pouvez vous attendre à ce que je partage avec-vous mes sorties de route, et si l’idée vous plaît et que vous acceptez cette invitation, j’espère que vous aussi vous partagerez les vôtres... qui inspireront peut-être d’autres à faire comme nous !


Faites un détour jusqu'à nous ! Accordez-vous le temps d'une rando !

Et si vous voulez aller plus loin, ou que vous avez plus de temps, dans le même esprit de mettre de la couleur et de l’extra dans son ordinaire, vous savez que les randos, les balades botaniques et les marches et méditations sont là pour vous, pour permettre un moment hors du temps et de faire attention au quotidien à la voix de la / du punk qui sommeille en vous et de prendre, de temps en temps, le chemin de l’école/vie buissonnière!


Sur ce je vous souhaite une radieuse et glorieuse année 2022 !

Donnez-moi de vos nouvelles !

A bientôt !


Camille


lesrandosdecamille@gmail.com


78 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page