Rechercher

Comment s'habiller pour randonner l'hiver à Paris?

Dernière mise à jour : 27 janv.




Comment s’habiller pour une randonnée urbaine en hiver ?


Bah chaudement me direz-vous... c’est une question de bon sens, hein ! Alors si je me permets de prendre le temps de ce petit rappel, c’est que je vois régulièrement des participant.e.s arriver en étant insuffisant couvert.e.s et ça se vérifie à chaque fois, au bout d’une heure de marche je les vois trembler de froid !


Entre avoir du style et avoir chaud il faut (peut-être) choisir


J’étais comme ça au début. Ca va sonner comme un cliché, mais en région parisienne, oui on fait toujours attention à ce qu’on porte... rien à faire, on se regarde de la tête aux pieds, on évalue, admire ou on se désole de ce que porte notre voisin.e dans le métro ! Alors avant de sortir, on est parfois tenté de choisir un vêtement, davantage pour l’allure qu’il nous donne que pour son confort ou sa fonction.


Sachez qu’il est très différent de passer une demi-heure dehors, le temps d’aller sur son lieu de travail ou de faire des courses. Si vous réfléchissez, combien de temps par jour passez-vous à l’extérieur en hiver? Pensez que même si vous passez deux ou trois heures à l’extérieur, c’est rarement en continu, c’est plus souvent un temps entrecoupé par des entrées et sorties de lieux chauffés, magasins, bureaux, cafés, poste, etc., et l’expérience du froid est bien plus intense lorsque qu’on passe trois heures consécutives dehors ! Ce temps long permet au froid, sans se presser, de pénétrer l’épaisseur d’un simple manteau et pull !


Alors rando en ville ou en milieu naturel, comme en forêt ou en moyenne montagne, c’est la même chose ! Selon votre sensibilité au froid, lorsque vous partez en rando, ajoutez une à deux couches de vêtements supplémentaires par rapport à ce vous porteriez pour une journée d’activité normale en ville.


Pour ma part, comme je suis extrêmement frileuse, et même si je suis votre parisienne de base la plupart du temps, lorsque je sors pour une rando (pour un repérage ou pour vous retrouver), avec l’expérience, j’ai fait le choix du confort et parfois du ridicule sur celui de l’allure. Et tant pis si on me prend souvent pour une touriste entre mon look sport et mon plan de Paris dans la main. Avoir froid est une des pires sensations et enlève tout plaisir à marcher en extérieur, et vous amènera, c'est sûr, à quitter la rando avant la fin tellement cela deviendra insupportable ! Alors... avant de me rejoindre pour une rando, habillez-vous très chaudement, voici quelques rappels...


Quelques conseils pour s'habiller chaudement


Pensez qu’en hiver vous devez vous protéger et/ou du froid, du vent, de l’humidité dans l'air, de la pluie et de la neige !


1. Superposez les couches !

Chacune fait barrière au froid, plus de couches... plus d’obstacles à traverser avant que le froid ne vous atteigne ! Ces jours où la température tourne autour de zéro et que l’air est humide, je sors avec deux sous-pulls, un pull fin, et gros pull... en plus de ma doudoune. En bas, selon la météo, on peut ajouter un collant, ou doubler ses chaussettes... ou les deux (c'est trop?)


2. Choisissez des matières chaudes

On laisse de côté les matières peu chaudes issues du pétrole (polyester, acrylique, etc.) ou en coton (comme le jean ), et on se tourne vers la laine, le cachemire, la soie ou le velours. Oui, je sais c’est un sacré budget en neuf, beaucoup moins en second main (retrouvez des pistes pour s’habiller en seconde main à la fin de l’article) !


3. Couvrez les extrémités

La tête (30% de chaleur s’évapore par la haut !), les mains et les orteils, on prévoit un bon bonnet, des gants chauds et des chaussettes épaisses (ou on double ses chaussettes ou on peut ajouter une semelle intérieure en laine)


4. Manteau ou Doudoune ?

En-dessous de zéro, il est peut-être temps de lâcher le joli manteau en laine pour une bonne grosse parka ou doudoune... et oui tant pis pour votre allure chic ! Vous pouvez peut-être vous rattraper avec une belle écharpe de couleur bien chaude et qui protègera votre cou des courants d’air !


5. Préférez des semelles épaisses à vos chaussures

Le choix des chaussures est essentiel. Elles doivent être confortables pour la marche et également vous protéger du froid. Pensez à des chaussures dont les semelles absorbent les chocs et isolent du froid (semelles épaisses et/ou en caoutchouc ou en bois). Vous pouvez tout à fait venir avec vos chaussures de ville si vous les savez confortables et que vous avez l’habitude de marcher avec... si elles n’ont qu’une simple semelle en cuir, vous risquez d’avoir froid aux pieds au bout de quelques heures. Pour y remédier, demandez à votre cordonnier de leur mettre un semelle de protection, ce qui ajoutera une épaisseur et aura le bénéfice supplémentaire de les protéger de l’usure. Si vous faites le choix de chaussure de sport, veilliez à ce qu’elles soient imperméables et adaptées à l’hiver.


6. Consultez la météo le jour J

Avec le réchauffement climatique, il arrive régulièrement d’avoir des journées extrêmement douces en plein hiver... et là si vous portez tous vos vêtements les plus chauds, vous allez me maudire ! Alors consultez bien la météo avant de choisir combien de couches superposer !


6. Jamais sans mon sac-à-dos !

Après avoir consulté la météo, c'est pas très clair, si il va pleuvoir, ou pas, neiger ou pas faire 12°C ou -2°C? Et bien on met un parapluie, une cape, un pull en plus, un bonnet etc. dans son sac à dos... au cas où! Et toujours une gourde ou thermos d'eau et un biscuit ou un fruit... ça peut toujours dépanner !


Il vous manque un vêtement... préférez-les prêtés, donnés ou de seconde main


En re-parlant de réchauffement climatique, le bilan carbone de la fabrication des vêtements (quasiment tous!) est vraiment très mauvais (retrouvez les chiffres officiels de l’Agence de la Transition Ecologique*, un peu plus lisibles et compréhensibles dans cet article de Libé**). Alors en attendant que de nouvelles solutions émergent (et les choses commencent à bouger), si vous vous rendez compte qu’il vous manque un vêtement chaud, une fois que vous êtes sûr.e.s que vous avez vraiment besoin de ce vêtement, de cette paire de chaussures, commencez par demander autour de vous... peut-être qu'on vous prêtera ou donnera la pièce en question. Dans le cas contraire vous pouvez vous tournez vers la seconde main. On trouve à présent beaucoup de choses en très bon état et de très nombreuses boutiques font un effort sur le tri, et la présentation des vêtements, pour que l’on puisse s’y retrouver plus vite. En faisant une rapide recherche sur internet avec les mots magiques de ressourceries, recycleries, friperies solidaires, dépôts-ventes et magasins de seconde main, vous devriez trouver pas mal d’adresses à côté de chez vous !


Bon et puis ce ne sont que des suggestions... et on fait tous ce qu’on peut. Pour moi c’est toujours une petite joie gourmande que de s’offrir ou de recevoir en cadeau une belle paires de chaussettes toutes neuves !


Allez, à très bientôt pour de nouvelles aventures !

Pour les prochaines randos... passez par l'accueil ! www.lesrandosdecamille.fr


Camille


Cet article vous fait réagir? Ecrivez-moi : lesrandosdecamille@gmail.com



*Rapport de l'Agence de la transition écologique sur le bilan carbone des vêtements

https://bilans-ges.ademe.fr/documentation/UPLOAD_DOC_FR/index.htm?coton_-synthetique_-autre.htm

**Article de Libération Que pèsent vraiment nos vêtements?

https://www.liberation.fr/planete/2019/01/17/environnement-ce-que-pesent-vraiment-nos-habits_1703423/






56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout