Rechercher

Le Pont-Neuf et ses mascarons






Lorsque je traverse le pont neuf, je suis toujours un peu nostalgique de ma première année en tant qu’étudiante à Paris... où il m’arrivait marcher tard dans la nuit avec des ami.e.s, tellement tard que peu de voitures circulaient et qu’on pouvait se poser dans une des corbeilles du Pont-Neuf (beaucoup moins cher que d’aller dans un café), admirer la ville, croire qu’elle nous appartenait et que très bientôt on y vivrait des choses incroyables, sans se rendre compte que là tout de suite, on était déjà en train de vivre quelque chose mémorables, parce que, ça, me poser dans une corbeille du Pont-Neuf pour discuter toute la nuit, je ne l’ai plus fait depuis 20 ans et je n’ai vraiment plus aucune envie de le faire ! Mais je suis bien contente de l’avoir fait ! Se souvenir là est plus précieux que beaucoup d’autres...

Mais avant d’avoir été un élément de décor de cette partie de ma vie (et celle de beaucoup d’autres Parisien.ne.s et si vous avez envie de partager un souvenir avec Pont-Neuf, écrivez-moi !) le Pont-Neuf est surtout le plus ancien pont de Paris (oui, c’est drôle ça, hein !). Inauguré en 1604 par Henri IV, une de ses caractéristique est ses douze renfoncements en forme de demi-lune qui jusqu’au milieu du 19e siècle accueillaient des boutiques.


Le Pont-Neuf est également reconnaissable aux mascarons, qui décorent les piliers du pont. Ces mascarons, sont des masques ou des visages sculptés, souvent grotesques parfois inquiétants qui sont sensés représenter des figures satyres et autres dieux ou diablotins champêtres. Les visages sculptés des mascarons du moyen-âge sont des caricatures de contemporains (artisans du chantier de pont, hommes de la cours d’Henri III, les sources ne tranchent pas..) de Germain Pilon, le sculpteur. Et quand je les regarde, je ne peux m’empêcher que ce sont des visages qui nous sont parvenus directement du 16e siècle !

Vous pouvez admirer quelques mascarons de près, si au niveau de la Statue équestre d’Henri IV vous empruntez les escaliers et descendez au niveau du jardin qui s trouve à la pointe de l’île de la Cité et ici vous pourrez passer sous le Pont-Neuf, qui est en fait, et on s’en compte ici, constitué de deux pont posé qui partent de l’ile de la cité et la relient aux deux rives opposées de la Seine !


Les Mascarons sont très à la mode à la Renaissance comme ornements, mais leur origine remonte à l’antiquité, où ses masques étaient posés au dessus des portes et des fenêtres pour effrayer et empêcher les mauvais esprits et le malheur de rentrer dans les maisons... Et on ne peut que constater que le Pont-Neuf du haut de ses 400 ans est toujours debout... on se dit que ça marche !

Mais est-ce que les mascarons sont efficaces pour les virus, par exemple, au hasard, un covid-19 ? Alors à vos bloc de pierre et vos burins et... on se donne des nouvelles bientôt ?


Crédit Photos: Claire Godart

27 vues
  • Facebook
  • Instagram

© Les Randos de Camille 2020 l Mentions Légales