https://www.billetweb.fr/pro/lesrandosdecamille
top of page
Rechercher

Découvrez les pensionnaires les plus ésotériques du père Lachaise

Si l’envie vous prend d’aller flâner du côté du Père Lachaise, alors que vont se succéder trois jours de célébration des mort (31 octobre Halloween, 1er novembre la Toussaints, et le 2 novembre la fête des morts), je vous invite à découvrir trois pensionnaires qui avaient déjà de leur vivant un lien privilégié avec le monde des esprits... de quoi vous faire frissonner un peu ? Vous avez rendez-vous avez le Robertson le nécromancien, Kardec le père du spiritisme et Elizabeth Demidoff la comtesse vampire...







Etienne Robertson (1763-1837) Nécromancien et... scientifique

Cette tombe, l’une est plus impressionnante du père Lachaise décorée de têtes de morts, créatures monstrueuses et mythiques, sabliers et scènes fantastiques, est celle d’Etienne Robertson le Prince de la fantasmagorie, nécromancien et scientifique !


Il est d’une certaine manière le créateur de l’ancêtre de cinéma. Il se dit l’inventeur d’une lanterne magique qu’il appelle le Fantascope. Il organisait des séances de Fantasmagories où il invoquait les morts et conjurait des créatures et des spectres les plus terribles ! Pour accompagner les projections à la lanterne, il usait d’illusions d’optique et abusait de nombreux trucages sonores, de nuages de fumées et formes en mouvement derrière des voiles de tulle avec pour but de terroriser le public... consentant ! On venait assister à ces Fantasmagories pour se faire peur !


Il y racontait les histoires et fin tragiques et sanglantes de Robespierre ou Marat ou encore celle de l’histoire de la femme invisible. Ironiquement ces spectacles étaient possibles grâce aux nouvelles avancées de la science et notamment celle du galvanisme, la création de courant électrique par réaction chimique. Si votre curiosité est piquée, rejoignez la visite virtuelle de l’exposition Fantasmogorie ici.



Allan Kardec (1804-1869) le père du spiritisme français, star au Brésil


Cet étrange dolmen sous lequel se trouve un buste d’homme est la tombe du père du spiritisme en France. Et pourquoi ce dolmen me direz-vous ?

Allan Kardec (de son vrai nom Dénizar Hippolyte Léon Rivail) est d’abord instituteur et écrit de nombreux ouvrages de pédagogie. Il assiste un jour de 1855 à une séance de tables tournantes, nouvelle pratique importée des Etats-Unis (inventée par les sœurs Fox). Au cours de cette séance le médium présent lui permet de converser avec l’esprit Zéphir qui lui révèle qu’il a vécu plusieurs vies et qu’au cours de l’une d’entre elles il était un druide gaulois appelé Allan Kardec !


Impressionné et convaincu il participe à de nombreuses autres séances, questionne les esprits et s’intéresse à toutes choses portant sur la vie après la mort et la réincarnation. Riche de ses découvertes il écrit le Livres des Esprits sous le nouveau nom d’Allan Kardec. Des son vivant Il est suivi par des personnalités telle que Victor Hugo ou Camille Flammarion. Il meurt soudainement en 1869 d’une rupture d’anévrisme.


Ses ouvrages sur le spiritisme traduit en portugais ont beaucoup de succès notamment au Brésil où se développe grand courant de spiritisme. Il existe à ce jour encore de nombreuses écoles qui enseignement et pratiquent le spiritisme selon les lois dictées par Allan Kardec aussi appelé le grand codificateur.


Sa tombe est devenue un lieu de pèlerinage pour des personnes venant du monde entier.

Certains apportent une fleur unique, font une prière, dépose la fleur et font une autre prière pour voir un vœux s’exhausser. D’autres pensent que pour entrer en contact avec l’autre monde, il faut poser la main ou un objet sur l’épaule gauche du buste, le bronze étant un excellent conducteur...


Je vous laisse essayer et vous me direz ?



La comtesse Elisabeth Demidoff (1779- 1818) : Vampire ?


A l’intérieur de cet immense et impressionnant mausolée se trouve Elizaveta Stroganova issu d’une famille russe très fortunée qui épouse Nikolai Demidoff un très riche industriel russe. Ils eurent 4 enfants et Elizaveta meurt à Paris à 40 ans. Une vie sans histoire ? C’était sans compter sur l’effet de l’ostentatoire de ce mausolée hors norme sur lequel sont gravé les armes de la famille Demidoff le marteau, la zibeline et le loup qui semble avoir stimulé l’imagination de certains et faire naître la légende de la Comtesse Vampire !


Mais quelle est cette légende ? Que la Comtesse Demidoff serait conservée dans un cercueil de verre et que son corps serait parfaitement intact. Dans son testament elle laisse une fortune à quiconque passerait une année entière enfermé avec elle dans son mausolée. La légende dit que plusieurs hommes ont tenté l’expérience mais qu’ils n’ont tenu que quelques jours et certains seraient même ressortis épouvantés et fous...


Cette histoire se retrouve dans un article du journal le Temps en 1886 et traverse même l’Atlantique et est publiée en 1893 dans le Sunday Herald de Chigago... mais à chaque fois le conservateur du Père Lachaise dément tout cette histoire, alors que penser ?


Cet article vous aidera peut-être à vous décider ici : https://perelachaisehistoire.fr/le-mausolee-demidoff/



J’espère que cela vous donnera envie d’aller faire un tour au Père Lachaise en cette saison, de profiter son ambiance tellement unique, de ses beaux arbres qui bordent les allées et je vous conseille vivement de vous couvrir chaudement afin d’éviter de frissonner... de froid bien sûr !


14 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page